09 52 88 59 62

cre.hautsdefrance@gmail.com

Les Grébert, compétiteurs hors-pair

Chez les Grébert, le sport se pratique en famille. A quelques jours de l’Open de France, Clovis, 13 ans, et Faustine, 15 ans, sont focalisés sur le championnat Poney, où ils seront accompagnés par Benoît Wiart, coach bien connu dans les Hauts-de-France. 

Natacha Dubois, maman investie auprès de ses jeunes cavaliers, accompagne la passion de Clovis et Faustine année après année. En 2024, les deux jeunes Nordistes, qui font partie du Pôle Avenir du Comité régional d’équitation, participeront à l’Open de France avec leurs poneys Dièse de Montigny, en As Elite Excellence, Frenchtouch de Blonde en As Elite pour Faustine, et Fifi de l’Ermitage, également en As Elite, pour Clovis.   

“Les poneys à la maison, une bonne école de la vie”

La famille Grébert réside à Nomain. “Les poneys sont à la maison et nous avons la chance d’avoir nos propres installations”, décrit Natacha. “C’est un cadre de vie très agréable, mais avoir les poneys à domicile demande de la rigueur et de l’organisation dans la gestion des tâches. Après l’école – Faustine passe en classe de première, Clovis de troisième -, nous nous occupons des poneys. C’est du travail et, selon moi, une excellente école de la vie ! Nous leur consacrons du temps chaque jour et cela rend les enfants plus responsables. De plus, cela nous permet de mieux les connaître.” Outre les deux aînés qui font du saut d’obstacles, la famille Grébert compte également un autre amoureux des sports équestres : Auguste, 11 ans, qui s’adonne pour sa part à l’attelage. 

Clovis et Faustine, héritant d’une passion familiale, ont mis le pied à l’étrier très jeunes. C’est aux écuries des Tourelles, auprès de la famille Dorchies, qu’ils ont fait leur armes. Participant à leurs premiers concours à shetlands, ils ont été accompagnés et ont croisé, grâce à leurs parents, Natacha et Julien Grébert, la route de poneys qui leur ont permis d’évoluer en compétition. “Nous avons eu la chance d’avoir de bons poneys, qui ont donné confiance aux enfants”, poursuit Natacha. “Texas le Briard, Vesta d’Ecault, Blue Tune d’Angels, Simili de la Buqueuse… sont autant de montures qui ont permis aux enfants de bien tourner. Les concours sont le moteur de toute la famille.

Benoît Wiart ou l’envie de gagner

Et puis d’autres pépites sont arrivés auprès de la famille Grébert : Dièse de Montigny, propriété de la famille Masquelier, et Frenchtouch de Blonde pour Faustine, Bad Boy du Lanet et Fifi de l’Ermitage, pour Clovis. Depuis un an, frère et sœur travaillent avec Benoît Wiart, qui vient les coacher à domicile. “Il fait régulièrement travailler Faustine et Clovis sur le plat et à l’obstacle, et assure tous les encadrements en concours”, indique Natacha. “Benoît nous accompagne également sur les stages fédéraux, et échange avec les équipes nationales qui nous suivent… Il est très motivant dans son coaching, il nous transmet vraiment l’envie de gagner. Il est toujours à l’écoute du ressenti des enfants et c’est facile d’échanger avec lui, de partager nos idées sur le travail des poneys. Il les respecte beaucoup, et se montre attentif à leurs besoins, leur caractère…Et il a toujours une petite chanson pour détendre tout le monde quand il y a du stress !” 

Depuis une année, Clovis et Faustine travaillent avec Benoit Wiart, coach reconnu dans le milieu Poney. Ph. Coll. privée

Parmi les bons résultats des deux jeunes sportifs, Bordeaux, où Faustine et Clovis se classent tous les deux dans le Grand Prix, le CSIO de Compiègne, celui de Zuidwolde, aux Pays-Bas… “C’est une grande chance de faire partie des sélections de l’équipe de France. Il y a une belle équipe nationale et une bonne cohésion. De notre côté,  on vit l’aventure tous ensemble, en famille, et on espère bien d’autres sélections !” 

La suite se prépare

Et d’autres sélections, il pourrait bien y en avoir car la famille prépare la suite avec de jeunes poneys. “Nous avons un attachement particulier pour chacun d’entre eux, car ils représentent des rencontres et les liens que nous avons noués avec certaines personnes du monde du cheval et du poney. C’est aussi cela qui fait que nous aimons le sport équestre…” Natacha insiste enfin sur le fait que la réussite sportive est l’affaire de toute une équipe, du vétérinaire au maréchal-ferrant en passant par la masseuse équine, Hélène Holvoet, et certains partenaires, dont HSM Confort et le laboratoire LPC. Pour Natacha Dubois, l’intérêt de faire partie du Pôle Avenir du CRE Hauts-de-France réside dans la visibilité qu’il peut donner aux jeunes sportifs et la valorisation du sport en région. 

Nous contacter

© 2023 CRE Hauts de France