Attelage

attelage-cre-hauts-de-france

La commission attelage au sein du CRE Hauts de France est présidée par Mickael Delignieres

La référente au sein du Comité Directeur en est Anne Violaine Brisou

Membres : Brigitte Dupont, Christophe Mancaux

Contact : attelagecre.hautsdefrance@gmail.com

Retrouvez la liste des officiels de compétition sur FFE



N’hésitez pas a rejoindre notre groupe Facebook


Présentation de l’attelage


L’attelage se pratique en compétition avec 1, 2, 4 poneys ou 1, 2, 4 chevaux. La catégorie phare est celle des attelages 4 chevaux, que l’on retrouve d’ailleurs aux Jeux Équestres Mondiaux tous les 4 ans aux cotés de l’Endurance, de la Voltige, du Dressage Para Équestre et des disciplines Olympiques : CSO, CCE, Dressage.

Cette discipline où une voiture est attelée derrière un ou plusieurs poneys/chevaux comporte jusqu’à 3 tests : dressage, marathon et maniabilité. Ces épreuves valident la compétence et l’habileté du meneur et permettent de tester la bonne condition physique, la franchise, la soumission et la souplesse des poneys/chevaux.
Une des particularités de cette discipline est le fait que l’on puisse pratiquer l’attelage à plusieurs, en famille ou entre amis. En plus du meneur, un ou plusieurs coéquipiers peuvent être sur la voiture à ses côtés.


Les différents tests :


> Dressage : il s’agit d’un enchainement de figures imposées à exécuter de mémoire. La beauté de l’attelage, la précision des figures et les allures des chevaux sont évaluées par des juges.


> Marathon : il s’agit d’un parcours en terrain varié ou les attelages enchainent des difficultés techniques appelées « obstacles ». Ces derniers sont composés de passages étroits et sinueux matérialisés par des poteaux et de passages naturels tels que des gués, buttes et devers. Ce test est très spectaculaire.


> Maniabilité : il s’agit d’un test aux points et à allure libre présentant une succession de portes matérialisées par des cônes appelées obstacles, à passer successivement dans l’ordre des numéros. Des balles posées sur les cônes engendrent des pénalités lorsque l’attelage manque de précision et les fait tomber.


Petit Historique :

La Pratique de l’Attelage est ancienne et l’une des premières représentations remonte au 3ème millénaire avant JC. On fixait deux fortes branches traînant à terre aux flancs de quelques bêtes de somme (bœuf, cheval, renne…) afin de déplacer sans trop de mal des fardeaux pesants. Cet attelage primitif appelé travois, se pratiquait encore au début du siècle dans certaines régions reculées de l’Europe et d’Asie. La première compétition dont nous retrouvons trace, est le défi imposé par Oenomaos, roi de Pise en Elide, aux prétendants à la main de sa fille. Viennent ensuite les courses à Olympie, les jeux du cirque à Rome, Ben Hur et les galopades de l’hippodrome de Byzance.
Pour remplacer le cheval et sa voiture il fallut attendre la locomotive, l’auto, le camion et le tracteur.
Les premiers concours du début du siècle étaient plutôt des concours d’élégance (les plus beaux chevaux, la voiture la plus chic, le cocher le plus élégant…)
Dans les années 1970, fut créé l’Association Française d’Attelage, qui organisa le premier concours national français à Rambouillet en 1973.
Enfin jusqu’à la dernière guerre, un défilé de « drags » véhicules entre la diligence et la berline traversait Paris pour se rendre au champ de courses à Auteuil.
Le premier championnat du monde d’Attelage à 4 eut lieu en 1972 à Munster (RFA) et fut remporté par le Suisse Auguste DUBEY.


Un nouveau Format d’épreuve d’ATTELAGE : Présentation du Derby Marathon
Inspiré des Shows de la Driving Word Cup FEI, le Derby Marathon combine les sensations du marathon et de la maniabilité. Ce format permet de faire découvrir la discipline dans des espaces plus restreints : Spectacle et Frissons garantis.